près de 250 ballons volés au club du SCOR 59!

18 juillet 2014 - 17:13

Le week-end dernier, les locaux du club de football roubaisien du SCOR 59 ont été cambriolés. Chasubles d’entraînement, maillots et la quasi-totalité des 300 ballons du club ont été volés. Au point de perturber le début de saison de l’historique club roubaisien, déjà en difficulté.

Le week-end dernier, les locaux du club de football roubaisien du SCOR 59 ont été cambriolés. Chasubles d’entraînement, maillots et la quasi-totalité des 300 ballons du club ont été volés. Au point de perturber le début de saison de l’historique club roubaisien, déjà en difficulté.

Les dirigeants du Stade club olympique Roubaix 59 (SCOR 59) n’avaient véritablement guère besoin de ce nouveau coup dur. Alors qu’ils rament depuis déjà quelques années pour tenter de remettre leur club à flots, ils ont de nouveau été frappés par la déveine, dimanche.

 

Situé à l’entrée du stade Maertens, rue du Chemin-Neuf, face au stade Dubrulle-Verriest, le local à matériel scoriste a subi de nouvelles dégradations. Pire, c’est le matériel sportif qui s’est envolé. « Cette fois, précise Malik Laouar, le président du club, qui a récemment pris la succession de Christian Paccou, notre préjudice se monte à environ 3 500 €. »

 

« Nous avions stocké 300 ballons »

 

Des chasubles d’entraînement, des maillots, mais aussi – et c’est plus grave encore – des ballons. « Nous en avions stocké trois cents environ. Il n’en reste plus qu’une vingtaine… » Une misère. Plus encore : une catastrophe !

 

Le fait d’avoir retrouvé, mardi, deux sacs à ballons, ne les a pas rassérénés. « Ils ont été déposés au commissariat, par des parents qui avaient surpris des gamins avec ce matériel en leur possession. Ça nous console juste un peu, c’est tout. »

 

L’émoi de ces dirigeants qui font tout pour redresser une situation précaire, est grand. « En mars, raconte Christian Paccou, nous avions déposé une première plainte pour vol. À l’époque, le préjudice s’élevait à 5 000 €. Les carreaux de la buvette avaient été brisés, un caméscope avait disparu, ainsi que des maillots et des lots devant servir à notre tombola. »

 

Au SCOR, l’heure est grave, parce que les installations du club, installées dans l’enceinte du stade Maertens, sont certes closes mais ne présentent pas toutes les garanties de sécurité. Pas celles qu’un local contenant du matériel onéreux impose, en tout cas. « L’ancienne municipalité nous avait, à l’époque, promis certaines choses, renchérit Nor el Fateh Boucherim, le vice-président. Mais tout est parti à l’eau ! On nous parlait d’un système d’alarme, d’une porte blindée ou d’un rideau de fer. Actuellement, nous sommes maintenant zappés sur le plan financier et logistique. »

Au total, en comptant les ballons qui ont été retrouvés, près de 250 ballons ont disparu. L’élémentaire… « Même la rentrée de septembre va être difficile, reprend Malik Laouar. Nous avons engagé une course contre la montre, alors que beaucoup de gens sont en vacances. Car nous ne sommes pas sûrs de pouvoir démarrer la saison dans des conditions normales.

 

Article La voix du Nord

Commentaires

Aucun événement